La vie pas sage

L'exploration curieuse et joyeuse du monde intérieur d'une femme de bientôt 50 ans.

image_author_Olivia_Mahieu
Par Olivia Mahieu
25 articles
19 sept. · 3 mn à lire
Partager cet article :

Accompagner ses parents vieillissants

Où comment avancer dans l'âge nous met face à une autre difficulté : celle de la gestion de nos parents vieillissants ...

Passés 45/50 ans, les enfants commencent à quitter le nid ou du moins s’y préparent activement et nous, avec. Cela fait un moment que nous avons assimilé que Gabriel quittera surement la maison avant ses 18 ans (il est de fin d’année) et fera des études dans une autre ville que la nôtre. C’est raide mais à force d’entendre que l’on ne fait pas des enfants pour soi, la litanie au fil des années se fraie un chemin jusqu’au cerveau. Et le sujet des enfants qui s’envolent faire leurs études est assez présent dans les médias, dans les discussions en terrasse ou devant le lycée.

S’il est un sujet au contraire avec lequel nous ne sommes pas préparées en tant que quinquas ou bientôt quinquas, c‘est le vieillissement de nos parents et leur perte d’autonomie.

Mon papa a 86 ans, il est veuf et je suis fille unique

Oui en effet, je cumule les emmerdes ! Rajoutez à ça qu’il vit à 150 km de chez moi dans le village que j’ai quitté il y a 4 ans (nous avions fait le choix commun qu’il quitte le Var pour me rejoindre dans l’Hérault). Ily a 4 ans je déménageais dans le Vaucluse et bien entendu, je lui proposais de nous suivre. Proposition refusée. Maintes et maintes fois réitérées depuis.
Je le comprends un peu. Il vit dans un appartement très agréable et l’état du marché de l’immobilier ayant progressé en défaveur des locataires et des acquéreurs, il ne pourrait aujourd’hui obtenir un logement aussi grand, ni aussi agréable situé en rez-de-chaussée et doté d’une salle de douche.
Dans mon entourage, on me répète sans cesse “il doit déménager pour se rapprocher de toi”, ce qui m’agace prodigieusement.

...